Un gros rappel à l’ordre

CAEN SUD  –  USBDA61  71 à 68  (26 – 17 ; 25 – 11 ; 9 -21 ; 11 – 19)

Après un superbe match contre les PTT Caen, la désillusion est sévère. La faute à qui ? Sans doute aux joueurs qui en conviennent. Ce rappel à l’ordre montre, si besoin est, qu’aucun match n’est gagné d’avance. Pour bien jouer, il faut de l’adrénaline qui ne provient que de la crainte de l’adversaire.

La 1ère mi-temps a vu une équipe euphorique face à une équipe amorphe. Cette euphorie a été facilitée par le manque d’agressivité, surtout en défense, les mauvais choix, la maladresse. Les 23 points d’écart à la pause en faveur des locaux sanctionnent ce manque «  de tout » !

Une révolte qui montre du caractère

Dans le vestiaire, les pendules sont remises en ordre par Latifa avec une écoute attentive de ses joueurs. Les effets sont immédiats. Nos joueurs mettent un rythme infernal qui fera vaciller les locaux. Les caennais sont déboussolés et dominés dans tous les compartiments du jeu. Ils ne marqueront que 20 points en deuxième mi-temps contre 40 points pour Alençon !

L’écart fond sous l’impulsion d’un magnifique Maudou N’DIAYE (32 pts) bien accompagné par Jérémie PECOURT et Adrien LEROY. Toute l’équipe est au diapason.

A 5’ de la fin l’écart est réduit à -9 points, tout est encore possible. Mais quelques précipitations verront l’USBDA échouer à 3 petits points.

Toutefois, devant cette contre- performance notoire on relève deux satisfactions : 

  • La réaction de la 2ème mi-temps montre que l’équipe a du « caractère »,
  • Le point average est préservé .

 

Latifa RHENNAM, la coach dira en conclusion : « nous devons continuer à travailler pour arriver à entamer les matchs en intensité et ne plus être dans l’alternance mais dans la régularité ». 

 

L’équipe et la marque : D. MPONDO (12pts) ; T. DEJOUX ; L.THIBON ; D.MADELAINE (1pt) ; A. LEROY (6pts) ; R. LAVEDRINE (7pts) ; C. LEROYER (3pts) ; M. N’DIAYE (32pts) ; J.PECOURT (7pts)

 

Prochain match samedi à EQUERDREVILLE face au grand favori du championnat.